Ma consécration à Marie : un itinéraire à la recherche de la vérité.

Chaque année, quand s’approche la Solennité de l’Assomption, je suis animé d’une joie particulière ! En effet, à cette date, je renouvelle ma consécration à la Vierge Marie !  Cette consécration, je l’ai effectuée pour la première fois lors de l’Assomption de 2015 et depuis lors, je peux affirmer que ma vie ne fut plus la même.


Qu’est-ce qu’une Consécration à la Vierge Marie ?

Photo par Anna Hecker sur Unsplash

Lorsque l’on parle de Consécration à la Vierge Marie on signifie en réalité une Consécration à Jésus par Marie. La consécration est à la fois un appel de Dieu et une réponse d’amour de notre part à cet appel. C’est un appel de Dieu, car c’est Lui qui appelle certaines personnes ou certains objets à être mis à part pour son service. C’est de notre part une réponse d’amour, car par un tel acte, nous nous confions à Dieu et nous nous engageons de façon particulière à son service ! 

Depuis l’Ancien Testament, nous voyons Dieu consacrer à Lui nombre de personnes et d’objets. Il demande à Moïse de consacrer Aaron comme grand prêtre et ses fils comme prêtres (Ex 29) ; Il demande que des demeures et des récipients soient mis à part pour son service (Ex 27) ; Il demande que Paul et Barnabas soient « réservés » pour « l’œuvre à laquelle je les destine » (Ac 13,2). La consécration ou mise à part d’individus ou d’objets pour un service particulier au Seigneur n’a donc rien d’étranger à la fois Chrétienne.

Mais qu’en est-il de la consécration au Christ par Marie ?

Des prières datant des années 250 Ap. J-C nous révèlent que les Chrétiens avaient déjà pour pratique de recourir à l’intercession et au patronat de la Vierge dans leurs détresses. La merveilleuse prière du “SUB TUUM PRÆSIDIUM” en est l’illustration parfaite : « Sous ta miséricorde, nous nous réfugions, Ô Theotokos1… », débute la prière. L’idée de prendre refuge sous le manteau de la Vierge est aussi reprise et exprimée dans la prière du “MEMORARE” :

« Souvenez-vous, Ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé votre secours, ait été abandonné… ».

Même si toutes ces prières sont le fruit de dévotions et de réflexions chrétiennes, il serait faux de croire qu’elles ne sont que cela. En effet, la première consécration à Jésus par Marie fut ordonnée par Jésus lui-même à Jean (son disciple bien-aimé), lorsqu’il leur dit : « Femme, voici ton Fils » puis « Voici ta mère », et « depuis cette heure-là, le disciple la prit chez lui » (Jn 19,26-27).

Photo par Grant Whitty sur Unsplash

Une consécration à Jésus par Marie n’est donc rien d’autre que de prendre Marie chez soi comme Mère au sens plein du terme. De même qu’elle est la Mère de Dieu, de même en fait il notre Mère pour nous éduquer, nous nourrir, nous couvrir et surtout, nous conduire vers notre Père Céleste.

C’est la charge que le Christ lui a donnée sur la Croix et c’est cette charge qu’elle désire accomplir pour chacun d’entre nous. Prendre Marie chez nous, c’est prendre avec nous “l’Arche de la Nouvelle Alliance”, instrument indispensable dans la lutte contre les forces du mal. Marie est notre capitaine au combat, celle dont la pureté fait rougir le maître des abîmes (Ap 12,17). S’il plut à Dieu lui-même de se confier aux soins de la Sainte Vierge pendant tant d’années, pourquoi la mépriserions-nous ? Par notre consécration, nous lui offrons tout ce que nous avons et sommes – sans réserve – afin qu’elle nous forme par la grâce de Dieu, à l’image de son Fils Jésus-Christ.

Mon Chemin de Consécration

Ma consécration à la Vierge Marie fut à la fois l’aboutissement d’une recherche et le début d’une aventure. Arrivé aux USA et surtout dans un environnement très protestant, la majorité de mes amis n’avait aucun intérêt pour la Vierge Marie…

2 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous Aimerez Aussi