TOP
Diamond Journal

Ephata: s’ouvrir à la vie!

Il y a une parole d’évangile qui résonne en moi, à chaque fois que je suis tenté de renoncer à mes rêves…

 « Qu’il te soit fait selon ta foi » ( Mat 9:29 )

Devant les épreuves ou les échecs, devant l’évidence de sa faiblesse ou ses difficultés à s’en sortir, le découragement ou le désespoir sont des alternatives faciles ; surtout quand on a lutté, bataillé longtemps… Alors on se résigne, puis on s’interdit d’espérer en quoi que ce soit de meilleur, au risque d’être déçu à nouveau. 

Ces sentiments, je les connais assez bien. Adolescent, on me reprochait d’être pessimiste, ce à quoi je rétorquais que j’étais réaliste ! Je ne saurais affirmer si ma posture d’alors était un mécanisme de défense ou la manifestation d’une tendance naturelle à voir le verre à moitié vide (ou les deux en même temps), mais je sais avoir longtemps vécu avec le sentiment que le bonheur était quelque chose de fugace. Pourtant un jour, j’eu une sorte de « déclic » ! Je décidai de changer de regard sur la vie et de m’ouvrir…

« Effata ! » / « Ouvre-toi ! » ( Mc 7:34 )

M’ouvrir à quoi ? Et bien à tout !  Aux autres, à la vie, à l’amour, au bonheur, juste m’ouvrir !

Ce mouvement intérieur, cet « Ephata » eu des effets et je peux affirmer que les années qui suivirent cette décision furent beaucoup plus lumineuses et excitantes que les précédentes. Je me sentais porté par une énergie de vie, une soif de découverte et de rencontre qui tranchait radicalement avec la morosité qui m’animait avant.

Cette décision ne m’a pas empêché de connaître des déceptions mais je pense que « l’Esprit » qui me portait ne me laissait jamais errer trop longtemps dans la fosse. Encore et toujours, une force intérieure, un « feu » me portait vers l’avant, vers l’avenir

Parfois, il faut relire son histoire pour se rendre compte que certaines de nos inspirations ou de nos grandes décisions nous sont suggérées par le ciel et que la présence de Dieu nous accompagne mystérieusement, même si on ne s’en rend pas toujours compte. Cette prise de conscience aide, surtout dans les moments difficiles à se rappeler que nous ne sommes pas seuls ; qu’en tout temps Dieu est présent et que ses projets de vie demeurent.

Toutefois, il nous faut consentir à accueillir sans cesse la grâce sans laquelle nous ne pouvons remporter le combat de la foi. Une grâce disponible en abondance dans la communauté ecclésiale, dans sa Parole et dans les sacrements (signes visibles) de son alliance, qui nous communiquent Sa vie et Son Esprit en abondance…

Il en adviendra pour nous selon notre choix. Il est en effet écrit : 

« Je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères » ( Deut 30: 19-20 )

——————————————–

Photo par Elizeu Dias sur Unsplash

«

»

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *