TOP
José-Maria Journal

Accueillir le pardon pour mieux aimer

« Voilà pourquoi, je te le dis, ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » – Luc 7 :47

_______________________

Il y a quelques temps, alors que j’avais une discussion a priori enthousiasmante avec mon ami au retour de la messe, j’eu l’impression de vivre l’antithèse de la prière que je venais de confier au Seigneur un peu plus tôt. En effet, au cours de la messe, je demandai au Seigneur la grâce de savoir mieux aimer ! Rien que ça…

Cependant, sans que je ne m’en aperçoive, alors que notre conversation me semblait plutôt paisible, mon ami m’avoua s’être senti blessé par un de mes propos. Quelle ne fut pas ma stupeur ! À aucun moment je n’avais voulu le blesser, c’était même tout le contraire. Après lui avoir demandé pardon, je me dit intérieurement que je venais de rater lamentablement ma cible alors que je venais juste d’en demander la grâce. Mais à cette pensée, le Seigneur me reprit en me disant tendrement : « non, je viens justement d’exaucer ta prière! »

Le Seigneur et son sens de l’humour ! En vérité, comme toujours, Il avait raison. Il m’offrit un enseignement lumineux sur le lien entre pardon et amour que j’aimerais vous partager.

« Il n’y a pas d’amour sans pardon. Celui qui aime a toujours beaucoup à pardonner et beaucoup de pardon à demander. » – Christine Ponsard

Ce n’était pas la première fois que je demandais pardon à une personne que j’avais offensé, mais cette fois-ci, j’avoue avoir découvert quelque chose d’inédit. À chaque fois que je fais l’expérience douloureuse de la faiblesse de mon amour, j’ai souvent à cœur cette phrase du Pape François : « le pardon n’est pas l’échec de l’amour, mais son aboutissement ! ». Et dans cette circonstance, j’ai pu découvrir que si le pardon n’est pas l’échec de l’Amour, c’est bien parce qu’il est ce qui fait grandir l’Amour.

Ainsi, par le pardon, chaque pauvreté d’amour, faute ou péché, peut devenir un élan vers un plus grand Amour. Quel beau paradoxe ! Et pour l’étayer davantage, c’est l’image de la femme pécheresse de l’évangile de St Luc que j’ai eu à contempler: « ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » (Luc 7 :47). Dans cet échange avec Simon, Jésus établit ce lien à la fois beau et paradoxal entre le pardon et l’amour. Il révèle à Simon, ainsi qu’à chacun de nous, que c’est le pardon, le pardon de Dieu accueilli en premier dans nos cœurs, qui est la source de notre Amour. C’est l’Amour miséricordieux de Dieu accueilli en premier, qui vient nous restaurer dans notre capacité d’aimer (« Quant à nous, nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. » – 1 Jean 4 :19).

D’ailleurs, n’est-ce pas ce qu’accomplit la Passion de Jésus? Par le don total de sa Miséricorde et par les mérites de son sacrifice, Il transforme si on l’accueille, chacune de nos pauvretés et nous ouvre un nouveau chemin d’Amour avec Dieu et nos frères.

Ce beau mystère nous rappelle qu’à l’instar de la femme pécheresse, notre homologue, ce n’est pas parce qu’on aime d’abord qu’on est pardonné, ce n’est pas non plus parce qu’on le mérite qu’on est pardonné… Le pardon est avant tout un don gratuit de Dieu à recevoir; c’est l’Amour qui se donne afin que nous puissions aussi entrer dans le brasier d’Amour divin, avec Dieu et nos frères et sœurs. De plus, cela nous rappelle combien il est difficile voir impossible d’aimer parfaitement en nous appuyant sur nos propres forces et moyens, et que nous n’avons pas à nous en autoflageller. Notre espérance, notre consolation et notre joie se trouve dans l’accueil humble et reconnaissant de la Divine Miséricorde.

Parce que le pardon de Dieu est l’archétype et le modèle à vivre dans nos amours humains, osons demander pendant ce temps de Pâques la grâce de pouvoir nous laisser toucher et submerger par sa Miséricorde afin qu’elle devienne source de transformation et de croissance intérieure, Amen !


«

»

what do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :