Sur le Chemin de Croix avec Jésus ⎮2e Station⎮

2e Station : Jésus est chargé de sa Croix 

« Portant lui-même sa croix, Jésus sortit [du prétoire] et gagna le lieu-dit du Crâne »

Jean 19,17 

Il ne suffisait pas que Jésus soit flagellé, humilié, couronné d’épines et défiguré. Il fallait absolument qu’il soit muselé ; qu’aucune opportunité ne soit laissée à sa parole dérangeante de se perpétuer. Mais en dépit de tant d’animosité et surtout d’incompréhension, Jésus ne se dérobe pas ; il prend sur lui chacune de ces attaques, portant sur ses épaules cette Croix qui est la somme de toutes nos rébellions. Il porte lui-même sa Croix sans chercher de bouc émissaire, il prend sur lui notre culpabilité.

• • •

Faisant fi des trahisons et défections dans son camp, il endure avec force et fermeté l’isolement de son injuste punition. Il n’accepte guère de renier la vérité, mais est prêt à en endurer les conséquences.

Comment pourrait-il renier la vérité puisqu’il est lui-même la vérité ? (Cf. Jn 14,6) Même « si nous lui sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même » (2 Tm 2,13), et il demeure fidèle jusqu’à la Croix. 

La Croix est le symbole de l’amour fidèle et constant de Dieu. Rien ne peut le détourner de son plan de salut, rien ne peut le dissuader de son engagement envers chacun d’entre nous. Il préfère prendre de plein fouet nos rejets, nos oppositions, nos mensonges et nos abandons, plutôt que de perdre espoir en la possibilité de notre conversion.

S’il faut passer par la Croix pour toucher nos cœurs et nous remplir de sa grâce, soit ! Chacun de nous en vaut la peine aux yeux du Christ. Mais voyons-nous en nous-mêmes la même valeur que Jésus, au point de se charger de cette Croix ? Sommes-nous capables de reconnaître cette même valeur en chaque être humain ?

• • •

Si oui, nous serons prêts à endurer mille fois plus par amour pour chaque être humain, pas pour une humanité imaginaire, mais pour ces femmes et hommes que Dieu nous donne de rencontrer au quotidien. Ne renions pas notre nature ; c’est à l’image de ce Dieu à l’amour fou que nous avons été créés : Alors Aimons Follement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous Aimerez Aussi