TOP
LE PAIN DE CE JOUR Pâques

Mardi, 4ème Semaine de Pâques

Ac 11,19-26 … Ps 86(87) … Jn 10,22-30

Le nom « Chrétien » est tellement répandu aujourd’hui que nous pouvons en perdre l’importance et la profondeur. Lorsqu’à Antioche, « pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens » » ( Ac 11,26cd ) , c’était à l’instant où la foi au Christ s’affirmait comme Universelle, ouverte et destinée à tous les hommes et femmes de toutes les nations de la terre. Les disciples du Christ n’étaient plus simplement des juifs qui acceptaient Jésus comme leur Messie, ils devenaient dès lors des petits « Christ », envoyés dans le monde prêcher l’unité et la paix du Seigneur.

Au départ, les chrétiens juifs n’allaient prêcher qu’aux juifs afin que ceux-ci voient l’accomplissement de leurs attentes dans le Christ. Mais le Christ lui-même, s’adressant aux juifs, déclara qu’il avait d’autres brebis qui n’étaient pas encore de cet enclos et qu’il devait aussi rassembler. ( Jn 10,16 ) Lorsque les disciples commencèrent à constater que même les païens étaient touchés et appelés par l’Esprit du Christ, ils comprirent ce que Jésus voulait dire ( Ac 11,21-23 ).

Il est le Seigneur et Maître de tous, et tous les hommes lui appartiennent. Ainsi, nous ses disciples d’aujourd’hui, héritiers du nom de « Chrétiens », sommes également appelés à prendre notre bâton de pèlerin et à aller sur les routes du monde pour semer la graine de l’Évangile. Peut-être que certains refuseront notre main tendue, la Parole de Vie, mais il est de notre devoir de donner à tous l’opportunité d’être touché par le Christ, d’entendre son message d’amour qui transforme les vies. L’urgence missionnaire, c’est l’urgence de rassembler dans le troupeau du Seigneur toutes ses brebis dispersées : « Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main, » dit le Seigneur ( Jn 10,28 )

Il n’y a pas de plus grand cadeau que nous puissions faire aux hommes de la terre que de leur porter le message de la vie éternelle. Un Berger et un troupeau pour l’éternité ! Telle est la devise de la Jérusalem d’en haut, l’Église du Seigneur où nous sommes tous invités à vivre dans l’unité du Père et du Fils : « Au registre des peuples, le Seigneur écrit : « Chacun est né là-bas. » Tous ensemble ils dansent, et ils chantent : « En toi, toutes nos sources ! » » ( Ps 86,6-7 )

😇 PAX ET BONUM 😇

Réflexion par Fra. Baudry Metangmo, OFM Cap

«

»

what do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :