TOP
LE PAIN DE CE JOUR Pâques

Mercredi, 3ème Semaine de Pâques

« Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie » ( Ac 8,1c )

Ac 8,1b-8 … Ps 65(66) … Jn 6,35-40

Il y a des moments de la vie où nous restons perplexes devant l’action de Dieu dans le monde ou dans nos vies ; on se demande pourquoi Il permet certaines choses, pourquoi Il admet que nous endurions certains tests.

J’imagine que ce fut le cas pour les Chrétiens de Jérusalem lorsque, après la lapidation d’Étienne, « éclata une violente persécution contre l’Église de Jérusalem. » ( Ac 8,1b ) Qu’avaient-ils fait de mal sinon proclamer le Nom du Christ ? Et pourtant, c’est la mort qui s’est abattue sur eux : « Quant à Saul, il ravageait l’Église, il pénétrait dans les maisons, pour en arracher hommes et femmes, et les jeter en prison. » ( Ac 8,3 ) Pour beaucoup d’entre nous dans des situations similaires, le premier réflexe est de demander pourquoi ? Pourquoi Dieu nous laisse endurer tout cela ? Nous aurait-il abandonnés ?

Ce n’est pourtant pas la première réaction des Chrétiens de Jérusalem. On voit en premier que « des hommes religieux ensevelirent Étienne et célébrèrent pour lui un grand deuil. » ( Ac 8,2 ) Ainsi, au milieu de leur détresse, ils n’oublient pas leur devoir les uns envers les autres. S’attarder à vouloir comprendre tous les détails du plan divin c’est comme vouloir satisfaire notre soif en buvant un océan ; nous devons reconnaître les limites de notre compréhension et nous assurer de vivre en conformité avec ce que Dieu nous a déjà permis de comprendre. C’est ce que font en premier les Chrétiens juifs.

Ensuite, ils tournent leur situation désastreuse en un avantage ; ce que d’autres avaient planifié être un fardeau, Dieu l’a transformé en un outil pour sa gloire. En effet, Jésus avait promis à ses disciples qu’après avoir reçu la puissance de l’Esprit-Saint, « vous serez alors les témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » ( Ac 1,8 ) Ainsi, lorsque la persécution pousse les Chrétiens hors de Jérusalem où ils avaient commencé à évangéliser, « tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres. » ( Ac 8,1c )

Pendant que les Apôtres restaient à Jérusalem pour faire face à l’opposition des autorités Juives et fortifier la foi de ceux qui avaient commencé à croire au Christ, les autres allaient en refuge dans la Judée et la Samarie; pas pour rester inactifs, mais pour continuer à répandre l’évangile. Derrière l’apparent désastre qui poussa les chrétiens à abandonner leur vie, leur maison, leur gagne-pain à Jérusalem, se cachait la main de Dieu qui fit d’eux des missionnaires afin d’apporter une grande joie à ceux qui vivaient dans les ténèbres ( Ac 8,8 ).

Si nous faisons confiance à Dieu même lorsque nous ne comprenons pas tout, il fera des miracles à travers nous. Dans ces moments où tout semble s’écrouler autour nous, demandons nous quelles merveilles Dieu est entrain de préparer dans notre vie ? Où est-ce qu’il nous appelle à changer ? Plutôt que de nous entêter, laissons l’Esprit-Saint nous guider vers nos terres de mission, car faire la volonté de Dieu vaut mieux que tout le confort du monde. Et « telle est la volonté de mon Père » nous dit Jésus, « que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. » ( Jn 6,40 ) La volonté de Dieu n’est pas que nous soyons millionnaires, que nous ayons tout le confort du monde, mais que où que nous soyons et quel que soit notre statut, nous ayons à cœur de faire connaître son Fils, avec humilité et dévouement.

😇 PAX ET BONUM 😇

 Réflexion par Fra. Baudry Metangmo, OFM Cap

«

»

what do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :