TOP
LE PAIN DE CE JOUR Pâques

Mardi, 3ème Semaine de Pâques

« depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint  » ( Ac 7,51b )

Ac 7,51 – 8,1a … Ps 30(31) … Jn 6,30-35

Étienne, premier Martyr de l’Église, que j’aimerais avoir ton zèle, ta passion, ton amour, ta miséricorde ! Debout devant le peuple, il n’hésite pas à dire la vérité aux pouvoirs ; face à ceux qui ne cherchent qu’une raison de l’éliminer, il ne tait pas sa langue, il ne tremble pas, il ne fléchit pas. Et à ces paroles, les foules « avaient le cœur exaspéré et grinçaient des dents contre Étienne. » ( Ac 7,54 )

Quelles étaient ces paroles de vérité ? Il leur révéla tout simplement l’état de leurs cœurs : « Vous qui avez la nuque raide, vous dont le cœur et les oreilles sont fermés à l’Alliance, depuis toujours vous résistez à l’Esprit Saint. » ( Ac 7,51ab ) Avant que nous n’allions pointer le doigt vers d’autres, Demandons-nous d’abord si nos cœurs sont pleinement ouverts à l’Esprit-Saint ? Suis-je capable de mettre de côté mes plans et mes désirs pour accepter les plans de Dieu, même lorsque j’ai l’impression de ne savoir où aller ? Suis-je capable de pardonner à ceux qui abusent de ma confiance, qui m’accusent à tort, qui m’humilient et font tout pour m’écraser ? Suis-je capable de dire la vérité et de rester ferme dans mes convictions lorsque ma réputation ou mon confort est en jeu ? Suis-je le premier à me réjouir du malheur de mon ennemi(e) ou le premier à lui donner une épaule où pleurer ? Il est facile de se prétendre renouvelé de l’Esprit, mais est-ce que nos actes le montrent ? Les enseignements du Christ, qu’en faisons-nous ? Choisissons-nous à la pincette ceux qui nous arrangent, ou nous efforçons-nous tant bien que mal de suivre tous ses préceptes ? 

Dans l’Évangile, la foule demande à Jésus un signe pour croire qu’il est effectivement celui qu’il prétend être ;  elle veut un signe aussi grand que la manne que Dieu envoya à leurs ancêtres au désert. ( Jn 6,30-31 ) Et Jésus leur promet un don au-delà de leur imagination : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » ( Jn 6,35 ) Un don merveilleux en effet ; Jésus lui-même est le Pain qui vient du ciel, la manne qui satisfait toute faim et toute soif.  Mais les cœurs de la foule étaient-ils tous ouverts à ces Paroles du Christ ? Étaient-ils prêts à accepter cette parole profonde ? Certainement pas tous. C’est pourquoi nous devons constamment demander à Dieu de nous donner la grâce d’accepter les réponses qu’il donne à nos questions, à nos demandes. Parfois nous avons une idée en tête de ce que nous voulons, mais Dieu a un don encore plus grand à offrir, si nous avons la force de lui faire confiance.

Ne résistons pas à l’Esprit-Saint, mais laissons nous transformer par Lui, laissons-le nous montrer l’étendue des merveilles que Dieu veut accomplir dans nos vies !

😇 PAX ET BONUM 😇 


Réflexion par Fra. Baudry Metangmo, OFM Cap

«

»

what do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :