TOP
Carême LE PAIN DE CE JOUR

Fête de la Chaire de St Pierre

« Soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous » ( 1P 5,2a )

1P 5,1-4 … Ps 22(23) … Mt 16,13-19

Aujourd’hui l’Église Universelle célèbre d’un seul cœur la Chaire de St Pierre, l’office d’unité et de gouvernance de l’Église qu’a confié le Seigneur à Simon Pierre. 

D’abord, l’unité ! Le Seigneur qui a pris chair pour rappeler à Lui toute sa Création offre à son Église une fondation tout aussi vivante et charnelle : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église » ( Mt 16,18b ). Le Seigneur n’a pas dit « je bâtirai mes églises », mais « mon Église » sur le Roc qu’est Pierre : une Église, une fondation, et un seul Dieu et Maître Jésus-Christ ! Déjà dans les premiers siècles de l’Église, une des marques d’authenticité d’un pasteur était son union à la Chaire de Pierre ; qui est uni à Pierre est uni à l’Église fondée par Jésus. 

Ensuite, la gouvernance ! « Je te donnerai les clés du royaume des Cieux » ( Mt 16,19a ) , dit le Seigneur, faisant en réalité référence à l’office de premier ministre ( Cf Is 22,15-22 ) du royaume de David que Jésus, le vrai Roi, est venu restaurer et glorifier en son Corps l’Église. À Pierre seul Jésus remet les clés du Royaume ; à lui le premier il donne le pouvoir de lier et de délier ( Mt 16,19b ).

Ainsi donc, Pierre jouit d’une place particulière au milieu des Apôtres. Lui, un « ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ » ( 1P 5,1b ), est un berger de l’Église au service des brebis par une vocation particulière donnée par Jésus-Christ ; avec les autres pasteurs de l’Église ( prêtres et Évêques ) ils ont reçu une charge unique pas par mérite, mais par pure grâce. Pierre, le premier d’entre eux, avait compris cela ; c’est pourquoi il dit à ses frères bergers : « soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu ; non par cupidité mais par dévouement » ( 1P 5,2 ). Ce n’est pas un office pour leur gloire personnelle qui leur a été confié ; c’est une croix, une charge qui leur est confiée et non imposée. Ils doivent l’accepter de plein gré comme une participation à l’œuvre du Christ, Lui « le Chef des pasteurs » ( 1P 5,4a ) et le Bon Berger. C’est une charge au service des brebis, du Peuple de Dieu.

Ainsi, il est juste et bon de rendre grâce à Dieu pour la Chaire de Pierre et pour tous les pasteurs en union avec elle. Elle est le symbole palpable et visible de l’unité de l’Église dont la tête est le Christ. Comme le premier ministre du Royaume de David, Pierre et ses successeurs représentent le Christ et agissent en son Nom en suivant ses Lois, jusqu’au jour où le Christ reviendra et Pierre lui rendra les clés du Royaume, tirant jusqu’à la rive son filet plein d’hommes de toutes nations, de toutes races, et de toutes les langues pour les présenter à Jésus.

Jusqu’à lors, prions fermement pour ces successeurs de Pierre qui restent des êtres humains comme nous ; le diable réclame leurs vies mais si nous nous unissons à la prière du Seigneur pour Pierre, eux aussi resteront fidèles jusqu’au bout ( Cf Lc 22,31-32 ). Pierre est notre berger à tous selon la volonté du Christ ; plutôt que de nous plaindre, soyons reconnaissants et soutenons-le dans sa mission par la prière et notre obéissance.

St Pierre, priez pour nous !

😇 PAX ET BONUM 😇

Réflexion par Fra. Baudry Metangmo, OFM Cap

«

»

what do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :